jeudi 31 mars 2016

Un presqu'anniversaire ensorcelant!

Demain, ce sera l'anniversaire des Petites reines et de Carambol'anges... je me rappelle comme ils étaient mignons, tout frais sortis de l'imprimerie! ils ne faisaient pas leurs nuits à l'époque, on cododotait, je leur chantais des berceuses, etc... et maintenant ils marchent tout seuls! ils grandissent trop vite...

il y a 1 an!
Les petites reines a bien vécu sa vie (et changé la mienne...); Mireille, Hakima et Astrid se sont fait des ami/es partout en France, auprès des jeunes, des libraires, des profs et des parents... le roman a gagné le Prix Libr'à Nous catégorie ado, le prix du meilleur livre jeunesse de l'année du magazine Lire, le prix Millepages, le prix NRP; il a représenté la France dans la liste d'honneur IBBY internationale, il a été nominé aux Incos et à d'autres prix, il a été vendu au cinéma et au théâtre - et aujourd'hui, il a gagné le Prix Sorcières!

Merci, merci, merci aux sorcières (bien aimées, bien entendu) de l'association pour cette distinction vraiment émouvante. Honnêtement, même si bien sûr j'avais capté que j'étais nominée, je n'avais pas pris la mesure du truc jusqu'au moment de l'annonce... où je me suis soudain rendue compte à quel point cette récompense avait une énorme valeur symbolique pour moi, étant donné les livres et les auteurs qui l'ont remportée depuis ma plus tendre enfance: JK Rowling, Marie-Aude Murail, Claude Ponti, Anne Fine, Susie Morgenstern, Timothée de Fombelle, Brigitte Smadja, Malika Ferdjoukh, Louis Sachar, et j'en passe. Je suis incrédule! (et encore un peu assommée) de trouver mes trois cyclistes dans cette liste.

Coïncidence ou non, j'ai justement terminé en début de semaine La pyramide des besoins humains, de Caroline Solé, qui était aussi nominé (et sur de nombreuses autres listes de prix!), qui a accaparé mon attention assez obsessionnellement pendant un voyage en train. Il parle lui aussi, puissamment, de jeunes gens pris dans une culture de l'image et dans la menace/ tentation de la 'viralité' sur Internet. Christopher pourrait être un cousin de Mireille... je n'ai pas encore lu les autres nominé/es, mais je suis ravie d'avoir fait partie de cette liste entièrement francophone et de haute qualité:








Les Prix Sorcières cette année ont été attribués en grande majorité à des éditeurs indépendants, ce qui est une vraie joie pour moi et pour tous ceux qui croient en la force de ces petites équipes soudées, vives et prêtes à prendre des risques. C'est l'occasion de (re)dire merci à Sarbacane à qui je dois tant.

Avant que Nel ne se plaigne que je l'oublie dans ce billet d'anniversaire, je suis aussi très heureuse d'annoncer que Carambol'ange, illustré par Eglantine Ceulemans, a hier le prix Ruralivres en Pas-de-Calais (ça tombe bien, c'est là où j'ai passé la moitié de mes vacances toute mon enfance...). J'étais allée il y a deux ans à Ruralivres en Cambrésis, dont je garde un souvenir très tendre - plein d'enfants qui galopent et rigolent, un gîte magnifique dans les champs, des bêtises (de Cambrai) dans un grand tube en métal. Vive aussi, donc, les autres prix et l'attention qu'ils portent aux parutions un peu éclipsées par d'autres! Car on ne peut pas dire que Carambol'ange ait reçu le quart du tiers de l'attention de sa grande soeur...

Merci encore à toutes les librairies et bibliothèques qui soutiennent les livres et les conseillent aux ados! 

Accio champagne!

circa 2005
 

8 commentaires:

  1. Sacrées de partout!!! Bravo encore!!!

    RépondreSupprimer
  2. Tellement mérité!!!

    RépondreSupprimer
  3. Ah oui, bravo, Siouper Clem' !
    Tellement contente pour toi de tout ça :-)

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour ce prix bien mérité !
    Et Joyeux anniversaire à Carambol'Ange que j'adore tout autant pour ma part

    RépondreSupprimer