samedi 11 octobre 2014

Les petites reines

Il y a quelques mois, Comme des images est sorti, un an et demi après La pouilleuse, un an après On n'a rien vu venir, trois ans et quelque après mes premiers livres chez Talents Hauts, et j'ai commencé à remarquer un petit point commun entre les (nombreuses) (merci les blogueu/r/ses!) chroniques de tous ces bouquins. Ce point commun, c'est que j'en ressortais avec cette image-là:

Rrrrrrrrrrr!

Le champ lexical de ces chroniques comprend en effet généralement les mots suivants afin de caractériser ou moi ou mon écriture: 'cruelle', 'froide', 'terrible', 'glaciale', 'efficace' (ça me fait penser à un système mécanique de noyade de chatons, ça, 'efficace'), 'anxiogène', 'sanguinaire' (bon d'accord, peut-être pas), et surtout, surtout, donneuse de claques (cf: 'ce livre est une vraie claque'):

Relations habituelles avec les blogueu/r/ses
(Il est à noter que ces charmants lecteurs et délicieuses lectrices ont tout de même semblé apprécier, pour la plupart, ces grandes claques efficaces et glaciales, je dis ça je dis rien.)

Or, je vous jure que dans la vie de tous les jours je donne très rarement des claques. Bon, n'exagérons rien, je ne suis pas non plus la déesse des grandes émôtions, mais je n'égorge pas de petits colibris tous les matins pour en arroser mes Weetabix (seulement le samedi). Parfois il m'arrive de rêvasser que je cours dans de grands champs de blé habillée d'un drap blancs et de fleurs avec des chatons choux, des bébés mignons et tous les petits animaux de la forêt.

rêverie du matin

Or, il appert que les lecteurs et les lectrices aiment aussi parfois qu'on évite de leur donner des claques et qu'à la place on les fasse rire; grande leçon numéro un que j 'ai tirée de mes livres angliches. A la suite de mes deux séries rigolotes (sérigolotes) pour Hodder et Bloomsbury, j'ai donc écrit un livre rigolo (livrigolo) pour Pépix chez Sarbacane, et voilà donc que mon prochain Exprim' est presque fini et qu'il s'agit aussi d'un Exprim' rigolo! (Exprigolo)

Cet Exprigolo-là sortira donc, je suis en mesure de vous l'annoncer, en mars prochain, en même temps d'ailleurs que le livrigolo (Carambol'ange: L'affaire Mamie Paulette), et à peine un mois plus tard qu'un autre Sarbacane, un album cette fois, qui est aussi marrant (albumarrant), Lettres de mon hélicoptêtre. Donc début 2015, vous allez en avoir ras-le-bol de ma tronche parce que je serai tout le temps en train de promouvoir mes hilarantes productions. Heureusement, je vous rassure, après ce sera le calme plat toute l'année.

Voilà à quoi ressemble l'Exprigolo:


Il ressemble aussi à ça:

Il y a plein d'odeurs et de goûts à l'intérieur:

boudin aux pommes

crottin de Chavignol

tarte aux pralines
 
 __________________________________________________________________

Et de quoi est-il question, dans cet Exprim'-là?

  • De Mireille, Astrid et Hakima, qui ont été élues grandes gagnantes du concours de Boudins de leur collège à Bourg-en-Bresse. 
  • Du frère d'Hakima qui est l'astre du jour lui-même, mais n'est pas sorti de chez lui depuis un an.
  • De la raison pour laquelle nos trois jeunes filles n'ont pas le temps de s'apitoyer sur leur sort, car il leur faut impérativement être à Paris pour gate-crasher la garden-party de l'Elysée le 14 juillet. 
  • Du fait qu'il est logique qu'elles y aillent à vélo, en vendant du boudin sur la route.
___________________________________________________________________

Donc ça s'appellera Les petites reines, et c'est un road-trip qui parle d'adolescence, de nourriture, d'espoir, d'amitié, de vignobles (beaucoup), d'amour (un peu), de philosophie aussi et même de guerre sablonneuse et de chevaux préhistoriques. Et d'une très grande passion pour le crottin de Chavignol.

Mais surtout de ce qu'on peut faire quand on se donne un but farfelu dans la vie et qu'on s'en fait un grand chapeau.

Mon surmoi éditorial en la personne de Tibo s'empresse de me faire spécifier que ce n'est PAS SEULEMENT UN LIVRE DROLE CLEMENTINE, c'est PAS SEULEMENT UNE COMEDIE OK!!!!???!!! C'est aussi plein du VRAI SENS DE LA VIE REELLE! Il y a des EMOTIONS DEDANS et aussi de la VERITE VRAIE qu'on ne trouvera jamais chez Platon !

Platon = loser
Evidemment, c'est tout à fait exact.

J'ai hâte donc que vous fassiez la connaissance de Mireille (phrase totalement cliché des auteurs qui ont un livre qui va sortir et font genre le narrateur est une vraie personne), d'Astrid, d'Hakima et du Soleil, et que vous compreniez enfin le vrai sens de la vie réelle. 

àpluche
Clem

17 commentaires:

  1. " Relations habituelles avec les blogueu/r/ses
    (Il est à noter que ces charmants lecteurs et délicieuses lectrices ont tout de même semblé apprécier, pour la plupart, ces grandes claques efficaces et glaciales, je dis ça je dis rien.) " Bon, on est démasqués.
    En tout cas, j'ai hâte de lire cette avalanche de livrigolos :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) :) Et moi j'ai hâte de lire les réactions!

      Supprimer
  2. Enfin un livre sur le boudin au pomme ! Clémentine, tu me combles... Rrrrr :-)

    RépondreSupprimer
  3. Bon..bon bon... Je vais donc m'abstenir de faire ma chronique prévue sur comme des images... Hum hum hum ( et oui un peu en retard ) je suis ravie de savoir que je vais marrer début 2015, je sens que ça va le faire un bien... A très bientôt , en lecture!

    RépondreSupprimer
  4. héhé oui on a de plus en plus besoin de marrade ces jours-ci il me semble. Oui t'as vu Alice je me disais aussi qu'on manquait sérieusement de romans sur le boudin aux pommes.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai hâte de me plonger dedans! (phrase totalement clichée des lecteurs qui font genre ils mettent leur maillot de bain et prennent leur plus belle serviette Hello Kitty avant d'ouvrir un bouquin!). Et qu'on arrête un peu avec le boudin aux pommes, je trouve que le Crottin de Chavignol est tellement plus classe et ouvre des horizons littéraires insoupçonnés ! (PS: j'ai cliqué à cause de la photo SM ! Bonne tactique ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la photo, la photo... c'est beaucoup dire! :)

      il y a aussi BEAUCOUP de crottin de Chavignol dans le livre je vous rassure!

      Supprimer
  6. Ooh ! Je sens que je vais me régaler, moi !
    Et quelle bonne nouvelle que tu nous régales de ton humour AUSSI en livres :-))

    RépondreSupprimer
  7. j'ai hâte passke moi, rigoler, j'adore !

    RépondreSupprimer
  8. Rien compris. Tu dis quoi sur Platon ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. que du bien, rassure-toi. D'ailleurs il apparaît en guest star dans le chapitre 1.

      Supprimer
  9. Ah ! « Tiens, voilà du boudin !», le chant martial des Légionnaires. Côté papilles/papix, « Du vin, du pain, du boudin ! ». Et, en rapport avec le premier dessin SDM très suggestif, style « Fouette, cocher ! » :
    L'excès du plaisir la rendoit aussi furieuse qu'auroit pu faire la douleur la plus aiguë. Il lui arrivoit pourtant de se radoucir par intervalle. «Ah! mon gros boudin, s'écrioit-elle d'une voix entrecoupée de soupirs, arrête-toi, je me meurs!
    Louis Charles Fougeret de Monbron - Margot la Ravaudeuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hé ben on n'est pas sortis de l'auberge, déjà que mon blog n'est pas hyper child-friendly mais si mes commentateurs s'y mettent aussi!! ah bravo hein

      Supprimer
  10. Commentateurs très author-friendly car avec « Les petites reines, » je suis sûr qu’on ne manquera pas de se boudiner... pardon, de se bidonner.

    RépondreSupprimer
  11. Salut Clémentine,
    Je suis ravie de te lire et reconnais bien là ton côté frais et drôle.
    Il est 1h30 du matin, mes paupières sont sur le point d'entamer une grève mais j'ai envie de lire tes articles et de m'immerger dans ton monde !
    Je t'embrasse.
    Rada, camarade de classe au lycée (souvenirs, souvenirs...?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rada! bien sûr, je me souviens très bien de toi! c'est drôle de te lire ici. Merci d'avoir pris le temps de commenter! bises à toi aussi.

      Supprimer